Vierge, Signes du zodiaque, signes astrologiques, par Diane Boccador
Si vous ne savez pas encore qui vous êtes, vous allez savoir qui vous pourriez être......

Dans la peau... d'une Vierge

 


23 août
23 septembre

Remettons déjà les choses à leur place : je veux bien être Vierge mais je suis loin d’être cruche ! Le côté « oie blanche et compagnie » n’a rien à voir avec ma vie ! Si vous en doutez, apprenez que Beyonce et Mylène Farmer sont de mon signe : on peut trouver plus farouches comme symboles vivants de virginité…

Une Vierge du zodiaque, c’est quelqu’un qui pense d’abord à se protéger en tentant de tout rationaliser : la discipline est un choix de vie et si vous préférez, j’ai un peu peur de me lâcher… Du coup, je me raccroche à ce que je connais : ça me rassure.

Je suis pudique de nature : mes émois ne regardent que moi et croyez-moi, il suffit souvent de les penser pour les relativiser. L’étalage de sentiments, c’est entre grandiloquent et indécent et je pourrais mourir si j’avais à en rougir…

Ma caricature : la fourmi de la fable ! Prévoyante, rationnelle, pratique, minutieuse, elle (au moins) voit un peu plus loin que le bout de son nez…, quitte à bugger sur l’arbre qui cache la forêt… Je préfère (pré)voir petit et avoir les choses bien en mains que de voir trop grand et me retrouver en plan ! C’est pour ça qu’on me prête une tendance étriquée : ce qui m’échappe me fait peur alors je fais très vite un pied de nez à la folie des grandeurs ! En bref, analyse et sens critique plus que goûts épiques…

Je me situe entre perfectionniste et maniaque : le détail manquant est toujours celui qui me met dedans. Prévoir, organiser, planifier : logique et sens pratique valent mieux que toute rhétorique. Je laisse les marges d’erreur aux beaux parleurs et quant à moi, je suis toujours à l’heure !

Je manque sûrement de confiance en moi, sinon j’arrêterais de traquer le détail qui tue… Je préférerais évoluer bille en tête plutôt que de chercher à être parfaite, mais rien à faire : les écarts, l’improvisation, le laisser-aller et la fantaisie me font pousser les hauts cris ! Au diable les extravagances : c’est le bon sens qui est sur ma fréquence ! Si la fourmi s’accroche à ses petits exploits, c’est surtout qu’elle a peur de manquer mais croyez-moi, la vie de la cigale la fait souvent fantasmer !!!! Je suis si anxieuse… D’ailleurs, je suis la reine de la phobie (vous savez, toutes ces p’tites peurs qui vous gâchent la vie ?) : quand on pense trop, on se prend la tête et il faudrait de temps en temps me lobotomiser pour que j’arrive à « penser léger »…

Mais quand je réussis à me lâcher, alors là je n’y vais pas de main morte : la facette « Vierge folle », c’est limite grand guignol ! A force de m’autocensurer, quand je m’éclate, ça fait des vagues… L’émergence « Vierge Folle » de Sabine Azéma dans « Le Bonheur est dans le pré »… a fait école et moi, quand ça me prend, j’en raffole !



Accueil - dianeboccador.com - Contactez-moi - Mentions légales - Conditions générales de vente -