Cancer, Signes du zodiaque, signes astrologiques, par Diane Boccador
Si vous ne savez pas encore qui vous êtes, vous allez savoir qui vous pourriez être......

Dans la peau... d'un cancer

 


22 juin - 22 juillet

Je suis née « gentil Cancer »… et c’est un doux euphémisme qui me colle un peu trop à la peau (ça fait d’ailleurs longtemps que je me demande si y’a pas écrit « pomme » sur mon front !).
Brave, chic, chou, gentille, sympa : même les stars de mon signe sont des crèmes du genre ! Claire (Keim), Charlotte Gainsbourg, Meryl Streep et Mélissa (Theuriau) sont aussi de ces crabes qui ne feraient pas de mal à une mouche... Il ne faut pas s’étonner si j’ai besoin d’une coquille pour me carapater et fuir tous ceux qui ont déjà dans l’idée d’abuser !

Hyper gentille mais pas docile ! Ma fragilité me sert à me protéger et quand je sens le danger, ce n’est plus la peine de me gérer… L’émotivité est paradoxalement un vrai bouclier : exagérément à fleur de peau, je ripe au moindre bobo… La météo de mes humeurs est des plus instables : mon tempérament s’accroche à l’air du temps. Je ne suis pas femme-enfant pour rien : mes caprices le valent bien !!! Que l’on ne me dise surtout pas « non » : c’est exactement ce qui me fait virer à l’orage… Bouder est souvent mon dernier chantage et, si l’on ne vient pas me chercher, je peux jouer très longtemps la sauvage… En bref, ne pas se fier à mon apparente fragilité : elle me sert aussi à mettre mon petit monde à mes pieds ! Regardez Adjani et… Lady Di : elles ont bien compris qu’on n’est jamais autant désiré que lorsqu’on s’est éclipsé…

Je suis une affective et j’aborde la vie directement par le biais du sentiment : si on ne m’aime pas, ça le fera pas ! Je commence par coincer qui me plait dans mes filets et après seulement, on peut commencer à parler ! « Si tu m’aimes, je me sens bien… Si tu ne m’aimes plus, je fuis loin de ta vue… ». Le chantage affectif, je ne le fais pas vraiment exprès mais ça me connaît…

Entre rêve et réalité, ma limite est tout en pointillés… : je n’ai vraiment aucune envie de tout rationaliser... Le style « ras des pâquerettes » me donne mal à la tête : laissez-moi faire à mon gré et je relance le conte de fée ! Le secret de mon bonheur, c’est mon petit monde intérieur : plus créative tu meurs ! J’imagine, je décore, j’écris, je dessine, je sensibilise à outrances, je crée : voilà comment je prends mon pied ! Je sais si bien parsemer la vie de poésie ou transformer l’ordinaire en extraordinaire au gré de l’une de mes fantaisies… J’élèverais bien le romanesque en mode de vie bourré de tendresse !

Mais s’il y a un problème, je suis la championne de la « régression » : le moindre chagrin me colle à mon oreiller ou me rend accro au trip « Haribo à gogo »…, tandis que la déprime me change en marmotte ou en boulimique - anorexique ! Emotivité, complexes et parano s’amusent un peu trop avec mon statut caduc de crabe effarouché… Difficile de faire des bonds quand on ne sait que marcher à reculons…

Si l’on assimile trop souvent Cancer et « foyer », c’est que je ne me sens vraiment bien qu’au sein d’un contexte familier. A ceux qui me reprochent une certaine passivité, j’avouerais bien que j’en pince surtout pour les émotions… : il n’y a vraiment qu’elles pour me rendre capable de soulever des dunes ! Ma véritable richesse est intérieure : si vous avez compris ça, bienvenue chez moi !!!
Une dernière précision… Dany Boon, Zidane et Julien Doré sont aussi de mon signe : ce qui prouve au moins qu’être discret et sympa n’empêche pas d’être archi-tendance, qu’être gentil ne vous relègue pas forcément au rang des « petits » et que Cancer rime divinement bien avec « cote d’enfer » !!!



Accueil - dianeboccador.com - Contactez-moi - Mentions légales - Conditions générales de vente -