Astrologie, signes du zodiaque, bonheur, plaisir, par Diane Boccador

LE BONHEUR A-T-IL UN SIGNE ?

Croquer la vie à pleines dents ou en savourer chaque morceau, vivre l’instant présent ou se projeter loin devant, vibrer rien qu’en y pensant ou seulement besoin de toucher… : le bonheur est une quête personnelle que le zodiaque décline subtilement selon les signes…

Bélier (21 mars - 20 avril)
des petits bonheurs à chaque coin de rue...

Il faut vous prendre tel(le) que vous êtes, c'est-à-dire spontané(e), amoureux(se) de l'instant présent et un peu "brut de décoffrage"... Le premier plaisir qui vous tient est celui qui est à portée de mains... Le « vite désiré, mieux consommé » est un adage de choix qui vous tient lieu de loi. Un lever de soleil le matin, un coup de foudre à brûle-pourpoint, l'amour sans lendemain, improviser un dîner entre copains, avaler tout ce qui vous tombe sous la main... Epicurien(ne) des désirs spontanés, vous vous régalez de tout ce qui vous pend au nez. Vous n'éprouvez pas souvent le besoin de faire dans la dentelle : vous désirez au quart de tour, vous croquez la vie sans détours, vous consommez avant de raisonner et êtes le premier(mière) à constater que "plaisir" ne rime décidément pas avec "toujours" !

Taureau (20 avril - 21 mai)
la volupté comme bonheur suprême ...

Vous êtes un(e) amoureux(se) de la sensualité : la volupté est votre art de vivre, l'Art est un décor à portée de mains (surtout pouvoir toucher !), le Beau vous inspire d’abord du bien-être et vous aspirez à un matérialisme voluptueux dicté par vos cinq sens, aussi aiguisés qu'exigeants. Croquer la vie à pleines dents mais en savourer chaque morceau, multiplier les désirs mais ne jamais en finir... : voilà votre philosophie du bonheur ! Manger, vibrer, dormir, caresser, embrasser, jouir... Chaque instant de votre vie devrait être ce feu de joie des sens mais votre côté "ruminant à coup sûr" vous retire pourtant un peu de ce plaisir. Car vous êtes de ceux(celles) que le regret ou le remords censure (après coup), qui ressassent leurs voluptueux laisser-aller jusqu'à s'en mordre les doigts, qui détestent aussitôt cette tablette de chocolat qui a pourtant été ce délice de choix. Assumez donc votre généreuse sensualité pour être certain(e) de mieux en profiter !

Gémeaux (21 mai - 21 juin)
le bonheur se pense ...

Chez vous, le plaisir se pense, se calcule avant de se ressentir. Vous êtes le(la) cérébral(e) du zodiaque et les élucubrations de votre mental sont vos premières vibrations de jouissance, celles qui vous font approcher de près le fameux Nirvana. Consommer est déjà un "après", agréable certes mais non une fin en soi. Conforter une position sociale, se pourvoir d'une certaine influence, abuser de séduction jusqu’aux limites de la décence et s'amuser des jeux de l'amour ou du pouvoir (hasard) : voilà quelques unes des tribulations qui vous font vibrer à coup sûr ! L'excitation de l'attente d'un jour "J", la visualisation d'un délice futur, la délicieuse chasse de l'être aimé, le plaisir indicible de gagner..., bluffer, miser, quitter, doubler : voilà votre prochain 7e ciel ! Etre heureux(se) n'est pour vous qu'une forme de jeu dont vous vous régalez surtout des enjeux. Tout ce qui est incertain tant que vous ne l’avez pas encore atteint vous laisse sur une délicieuse faim… Qu'on se le dise !

Cancer (22 juin - 22 juillet)
aimer, créer, rêver : l'essentiel de votre bonheur ...

Rêver est un délire qui fait l'essentiel de vos plaisirs, tandis que le sentiment d’amour est le seul désir qui vous ferait vous damner... Créer est un « essentiel » qui vous laisse aussi généreusement comblé(e) ! Vous n'êtes surtout pas matérialiste et l'imagination est le principal moteur de votre bonheur. Il faut que vos voeux soient magiques, que vos envies soient pures, que vos objets de désir soient idéalisés, que votre imagination soit créative pour que vous puissiez délicieusement en jouir. Il faut invariablement que vous construisiez un piédestal à ce qui vous emballe… Gare à ce sacré défaut de sens des réalités car vos rêves peuvent virer aux cauchemars et vous placer dans un monde de déceptions et de rancoeur. Les biens terrestres, ceux qui sont tangibles, ne vous émeuvent que peu : ils sont seulement là pour vous faciliter la vie... Les richesses dont vous rêvez sont celles du cœur, la créativité vous suggère toujours une certaine idée du bonheur et votre luxe suprême reste le doux confort d'avoir trouvé l'âme soeur...

Lion (22 juillet - 23 août)
le bonheur ? un monde de superlatifs ...

Tout ce qui brille est de l'or... et vous le criez très fort ! Aussi magnanime qu'exhibitionniste, vous adorez les signes extérieurs de richesse, la rançon de la gloire, le confort du pouvoir et les plaisirs qui vous font craquer sont de ceux que l'on peut largement étaler ! Luxe, clinquant, argent : vous exultez surtout du pouvoir de briller, de diriger et vous êtes finalement un sacré matérialiste. Opulence et abondance sont sur votre fréquence ! L'art et la beauté plastique font de vous un(e) épicurien(ne) des formes, une fashion victime et le plaisir des yeux vous rend tout simplement heureux(se) ! Vous apposez un superlatif à tout ce que vous aimez et savez créer le merveilleux partout où vous posez vos yeux ! Côté coeur, ce n'est pas l'amour tout court qui vous fait vibrer mais bien ses feux... : l'être que vous aimez se doit d'être un demi-dieu et cela prouve au moins que vous êtes passionné(e) et généreux(se)...

Vierge (23 août - 23 septembre)
le bonheur est bien dans le pré...

C'est la simplicité qui guide vos pensées... Les valeurs sûres sont votre plus grand plaisir et votre quotidien bien ficelé le prouve rapidement. Une vie saine, des envies simples, une ambition maîtrisée, une organisation béton et des réalisations tangibles suffisent à votre bonheur : c’est dans un parcours sécurisé que vous vous épanouissez. Vous ne vous perdez pas en vains rêves qui pourraient vous frustrer et savez vous régaler de la moindre réalité. Côté coeur, vous misez sur la sincérité, la fidélité, la longévité et bannissez la passion qui vous ferait seulement perdre la raison. Si vous êtes épicurien(ne), c'est bien le plaisir des tout petits riens qui vous tend la main et s'il vous fallait l'exprimer, vous diriez cent fois que le bonheur est bien dans le pré !...

Balance (23 septembre - 23 octobre)
le bonheur : une question d'élégance ...

L'apparence est votre fer de lance, le look est votre vérité et le véritable plaisir se situe dans l'art et la manière en toute chose : l'harmonie vous parle de paradis, la déco c'est votre boulot, l'élégance vous l'avez dans le sang et la beauté est une nécessité ! Liftings, palaces et cie sont votre luxe infini, les grands sentiments provoquent chez vous un bonheur infini (surtout quand ils sont bien dits !), les belles paroles vous font faire des choses folles. En réalité, vous êtes un(e) "épicurien(ne) de surface", passionné(e) de beauté : une belle maison, un plat bien présenté, une table bien mise, un look tendance, une jolie conversation... Vous vous abîmerez un jour les yeux à force de vous perdre à contempler... Mais à vous bercer de tous ces beaux leurres, vous en oubliez quelquefois de regarder le fond des coeurs...

Scorpion (23 octobre - 22 novembre)
sensations et émotions comme bonheur suprême ...

Sensations et émotions fortes sont le bonheur suprême des Scorpion. Une vie tranquille vous tue à petit feu et vous ne la concevez pas sans paris, frissons et passions. Enjeux dangereux, folie des extrêmes et amours terribles sont vos richesses du quotidien et vous ne les échangeriez pour rien au monde, quitte à vous damner... Aimer à mourir, jouir à n'en plus revenir, vendre votre âme au diable, aller plus vite que la musique, jouer avec le feu, transgresser les interdits : ça, c’est la vraie vie ! Côté sensations, ce sont la mort aux trousses, la vitesse qui grise, les vertiges de la glisse, etc. Vous êtes en somme les épicuriens(nes) des extrêmes et vous recherchez tout ce qui, dans la vie, ressemble à une petite mort...

Sagittaire (22 novembre - 22 décembre)
pas de bonheur sans idéal ...

Vous êtes un(e) grand(e) idéaliste et votre véritable bonheur est de vivre un jour en conformité avec vos (trop) belles idées. Peu de ce que vous désirez vraiment est palpable : les apparences trompeuses et un train de vie brillant vous laissent un peu frustré(e) alors qu'une réalisation d'envergure, une bonne action ou une mission impossible (menée à bien) vous offrent facilement un avant-goût de paradis... Vous possédez une âme de héros(héroïne) qui se méconnaît et vous vous damneriez pour une bonne action : sauver une vie, vous vouer à une association, devenir le porte-drapeau d'une belle cause, être le politique des démunis, travailler sans émoluments, booster la solidarité, donner son corps à la science... Chevalier sans peur et au grand coeur, vous êtes l'épicurien(ne) des grands idéaux et cela ne va pas sans une immense générosité.

Capricorne (22 décembre - 21 janvier)
épicurien(ne) de l'avoir et du pouvoir...

Le vrai bonheur des ambitieux Capricorne est de réussir dans la vie... Pouvoir et avoirs sont les mamelles de vos envies. Dans votre course terriblement arriviste, c'est la réussite de l'autre qui vous fait surtout rêver et vous n'êtes bien dans vos baskets que lorsque vous l’avez égalé et que la perfide envie vous a abandonné. Matérialiste à tout casser, votre plaisir à vous c'est de posséder et de régir. Monstre sacré de la société capitaliste, vous savez surtout que votre bonheur se trouve là où vous n'êtes pas encore mais où l'on ne va pas tarder à vous trouver... L'ambition est le bâton de votre bien-être et vous croquez à pleines dents cette envie d'arriver ! Epicurien(ne) de l'avoir et du pouvoir, vous passez souvent pour un misanthrope un peu avare car les richesses du coeur semblent trop peu vous émouvoir. Mais allez savoir...

Verseau (21 janvier - 20 février)
des épicuriens qui le valent bien...

Rien ne sert d'être riche si l'on ne peut pas partager ! Si vous accumulez les richesses, c’est seulement pour mieux les dépenser, en bonne compagnie. Vous pensez qu'être pauvre est synonyme de solitude et rien ne peut davantage vous effrayer. Le bonheur pour vous, c’est d’être bien entouré(e), de profiter ENSEMBLE de la bonne manne du destin et d’avoir toujours à portée de mains la cerise à poser sur le gâteau de la vie... Si l'on vous trouve de si bonne compagnie, c'est que vous êtes un(e) véritable épicurien(ne), qui nous donne l'envie de croquer la pomme avec lui(elle). Vous profitez de la vie parce que vous l'aimez et vous ne partagez que ce qui vous plaît : le reste, le moins bon, vous le gardez pour vous ! Cette générosité vous mène par le bout du nez et nous fait totalement "kiffer". Ne changez rien : vous êtes de ces épicuriens qui le valent bien !...

 

Poissons (20 février - 21 mars)
le bonheur est une forme d'évasion ...

Vous êtes de ces sensuel(le)s qui désirent sans limites les plaisirs et vertiges des sens : se laisser griser par des caresses ou toute autre substance est dans l'essence même du Poissons. Epicurien(ne) des paradis artificiels, vous êtes souvent tenté(e) par ces drogues qui envoûtent les sens et vous font croire à un monde meilleur, dans le même temps... Gare au Nirvana : il n'est pas toujours là où on le croit ! Les joies du coeur sont également pour vous les meilleures ! Vous n’avez pas besoin de « posséder » pour étaler une générosité innée qui ne demande qu'à s'exprimer. Savoir donner est votre luxe suprême et si l'on ne vous surveille pas, c'est sur la paille que l'on peut vous retrouver à force de vous être dévoué(e) ou sacrifié(e). La joie ou un sourire de ceux que vous aimez vous rend plus heureux(se) qu'un pape !



Accueil - dianeboccador.com - Contactez-moi - Mentions légales - Conditions générales de vente -